Le palais de Nurullabay

Voir la magnifique ville de Khiva est encore une raison pour visiter la région de Khorezm.

Les pages de l'histoire regorgent de récits sur la vie luxueuse des khans et des émirs. Chaque gouverneur essayait de s'entourer de belles pièces, de palais, de magnifiques jardins et d'imposantes salles royales. Pour atteindre ce but, ils invitaient les artistes les plus reconnus, les joailliers de l’architecture.

Le palais de Nurullabay qui ne concède pas aux autres palais dans la beauté, le charme et la splendeur, représente le passé de Khiva de la fin du XIX et du début du XX siècles. L'histoire de sa construction mérite une attention autant.


Muhammad Rakhim II (1845-1910) demanda Nurullabay, un riche marchand de Khiva, de lui vendre son jardin. Nurullabay donna son accord à la condition que le jardin garderait son nom. Le khan accepta la condition. Voilà pourquoi, le palais porte aujourd’hui le nom de Nurullabay.

Situé à la partie nord-ouest d’Ichan-Kala, le palais fut destiné au fils le plus aimé de Muhammad Rakhim II, Asfandiyar-khan (1871-1918). Il est entouré d’une haute muraille et composé de 4 cours. Les visiteurs pouvaient accéder au palais par les portes principales derrières lesquelles se trouvaient les locaux pour la garde et la chancellerie.


Le palais obtint son aspect définitif quand Asfandiyar-khan monta sur le trône après la mort de son père Muhammad Rakhimkhan II. Il fut reconstruit d’après les besoins de nouveau khan, en particulier, un bâtiment séparé comportant une salle de cérémonie, fut construit pour y recevoir les personnes de haut niveau. Pour ce but, le Premier ministre visita Moscou et consulta les grands architectes. Par la suite, les architectes, dirigés par le célèbre ingénieur russe A. M. Roop, vinrent à Khiva pour y construire non seulement la salle de réception, mais aussi le bureau de poste et un hôpital.
Hall of Nurullabay Palace

La salle de réception fut réalisée en briques de cuisson particulière. Les maçons les plus reconnus dans le khanat de Khiva réalisèrent le bâtiment dont le toit fut recouvert de feuilles de fer fin. Les revêtements de sol en planches et l’installation des fenêtres et des portes furent exécutés par les Allemands de la communauté mennonite, qui habitaient à Khiva.

Les travaux d’intérieur furent aussi réalisés par les artistes russes et les artisans de Khiva. Les premiers couvraient les murs et le plafond de motifs floraux et d’anges en peinture à l’huile pendant que les deuxièmes exécutaient les ornements raffinés de formes géométriques et recouverts de feuille d’or. Une attention particulière mérite la septième pièce, son plafond fut décoré de pierres précieuses et de plumes de paon.

7 salles furent équipées de cheminées en porcelaine, transportées de la Russie, ainsi que de luxueux lustres électriques qui furent une innovation pour le khanat de Khiva. Pour faire allumer toutes ses ampoules en même temps, un petit moteur fut installé.

Pendant quelque temps, le palais accueillait le musée et la Maison d’éducation. Aujourd’hui, après les travaux de restauration et de reconstruction, c’est un ensemble qui se compose de 9 pièces, de la salle de réception, des archives, de la médersa, de locaux pour les domestiques et la garde et des jardins. Ce monument incarne les caractéristiques traditionnelles de la construction résidentielle de Khorezm. Nous recommandons de visiter Khiva et le palais de Nurullabay !

Museum in Nurullabay Palace

Carte


Commentaire

0

Laissez un commentaire

Pour pouvoir laisser un commentaire, vous devez être connecté via les réseaux sociaux :


En vous connectant, vous acceptez le traitement données personnelles

Voir aussi