Technical work is underway on the web portal!

« Fatiha-tui » - l'ancienne coutume de fiançailles

Il existe de nombreuses coutumes et rituels intéressants dans la culture ouzbèke. Parmi elles, il y a "Fatikha-tuy" - le jour des fiançailles. Selon la tradition, la famille du marié trouve elle-même une épouse pour son fils. Tout d'abord, on apprend tout sur la mariée en détail : où elle grandit, qui sont ses parents, est-elle décente. Si la réputation de la mariée choisie est bonne, les marieurs du côté du marié vont rendre visite aux parents de la mariée pour faire connaissance. Dans le monde moderne, les futurs mariés peuvent faire connaissance par eux-mêmes avant la cérémonie d'appariement. Mais la cérémonie du Fatiha Tui doit avoir lieu, et strictement après l'approbation des parents.

Lorsque le jour de Fatiha Tui la maison de la mariée rassemble des invités, à savoir la famille du marié, certains parents et obligatoire doit être un représentant de la mahalla ou un aîné - l'honorable aksakal.

Les représentants du marié expliquent la nature de la visite, et si le consentement à l'engagement est obtenu, il y a un autre rite important, appelé Non sindirish - "Casser le pain". Une fois que les jeunes mariés cassèrent la galette en deux, ils peuvent être considérés comme fiancés. Après le rituel, les familles échangent des cadeaux et conviennent d'organiser une réception de mariage. Ainsi commence la naissance d'une nouvelle famille !

Un commentaire

0

Laissez un commentaire

Pour laisser un commentaire, vous devez vous connecter via les réseaux sociaux :


En vous connectant, vous acceptez le traitement Données personnelles

Voir également