Technical work is underway on the web portal!

La réserve de Surkhan

La nature ne cesse pas de surprendre par sa beauté incroyable. Elle crée des espaces au charme magique. La réserve de Surkhan située dans les collines du sud-ouest de la chaîne de Hissar du système de montagne Pamiro-Alay est l’une de ces espaces.Surkhan Reserve

La réserve est une zone naturelle protégée dont la superficie fait plus de 24 mille hectares. Elle est un lieu d’habitation des espèces en voie de disparition ou rares. Parmi ces espèces, on peut nommer le markhor et l’ovin de Boukhara, le léopard, le lynx du Turkestan, un genre d’hyènes – hyaena, les gazelles, la cigogne noire, le vautour moine, le gypaète barbu, le circaète Jean-le-Blan et d’autres représentants de la faune.

En ce qui concerne la flore, elle compte plus de 20 espèces différentes dont le pistachier, la férule, le genévrier sont présentés dans la liste rouge de l’Ouzbékistan. Certains genres des plantes sont très rares et ne poussent que dans les montagnes de sud de l’Ouzbékistan.

La réserve de Surkhan est connue non seulement pour sa flore et sa faune, elle est également riche de monuments archéologiques dont la découverte fut un événement historique. Les peintures rupestres de la période néolithique représentant les scènes de chasse aux buffles, aux chèvres sauvages dans la grotte Zaraut-Kamar ne perdirent pas leurs couleurs. La composition inconnue de la peinture fait encore l’objet d’études des scientifiques, même aujourd’hui.

Mais la trouvaille la plus importante fut la tombe d’une adolescente néandertalienne dans la grotte Teshik-Tash, découverte par l’archéologue A.P.Okladnirov. En 1938, il détecta le tombeau d’un enfant qui était entouré de cornes de chèvres de montagne enterrées à la moitié dans le sol. Une telle méthode d’enterrement témoigne de la pensée logique et de la présence de cultes culturels chez les néandertaliens.

Aral Paygambar Island

Outre les monuments archéologiques importants, il existe sur le territoire de la réserve un lieu très vénéré par des pèlerins musulman et considéré comme Saint. Il s’agit de l’île Aral-Paygambar du fleuve Amou-Darya où se trouve le mausolée de l’un des 25 prophètes musulmans, Zul-Kifl.

Un commentaire

1

Zõrku Zõrku Zõrku Zõrku

Behzod Rōziboyev | 28.06.2021

Laissez un commentaire

Pour laisser un commentaire, vous devez vous connecter via les réseaux sociaux :


En vous connectant, vous acceptez le traitement Données personnelles

Voir également